Le prix de l’expérience

2017-10-3--22-39-02

En ce samedi

Tous mes amis

Sont invités à lire

Cet article, dont le but est

De retrouver le sourire…

Dans une grosse compagnie d’assurances, l’ordinateur central est tombé en panne à la consternation générale. Toute l’activité est bloquée : il devient impossible aux milliers de  collaborateurs que compte la compagnie dans le monde d’accéder aux informations détenues par la gigantesque mémoire de la machine. Le service après-vente doit reconnaître son impuissance : personne ne comprend d’où provient la panne. Tous les spécialistes possibles, ingénieurs, constructeurs, chercheurs en informatique, sont appelés au chevet de l’ordinateur, en vain.

En désespoir de cause, on passe une annonce dans la presse et un jeune informaticien se présente. S’approchant de l’ordinateur et le regardant bien en face, il lui administre un grand coup de pied dans le flanc gauche. La machine repart,  ses voyants et ses clignotants se rallument  sous les exclamations et les applaudissements. Le soulagement est indicible.

Le président, accouru, félicite chaudement le jeune homme et le presse de lui adresser sa facture, qu’il lui paiera rubis sur l’ongle.

Le lendemain, la facture arrive, ainsi libellée : « coup de pied dans l’ordinateur : un million d’euros ».

2017-11-3--00-22-58

Le président, mécontent et choqué, l’appelle au téléphone :

  • Vous rigolez, j’espère ! s’écrie-t-il. Un million d’euros pour un coup de pied dans un ordinateur ? C’est scandaleux ! Il n’est pas question que je paie un coup de pied un million d’euros ! Révisez-moi cette facture et adressez-m’en une autre .

Le lendemain, la nouvelle facture arrive, libellée sur deux lignes :

Étude, analyse, audit et expertise ayant conduit au diagnostic de la panne 999 999 €
Coup de pied dans le flanc gauche de l’ordinateur 1 €

Michaël AGUILAR,  » Mettez de l’humour dans vos discours , 200 histoires drôles pour dynamiser vos conférences, exposés et réunions » (mon livre humour préféré !)

Recommandation de l’auteur :

« Cette histoire peut être racontée à un client qui demande que l’on justifie les composantes d’un prix (ou d’un salaire) qui paraît élevé. »

Bon weekend à toutes et à tous !

La valise de calibre

P.S. : Vous trouverez d’autres petites histoires drôles dans la catégorie « Rires en entreprise » ou en accédant le lien suivant : Pensons à notre public : tenons des réunions où l’on s’amuse!

Un article pour sourire – des prénoms interdits

 

C’est le moment d’écrire

Des choses pour provoquer le rire.

La tâche n’est pas facile

De mes lecteurs séduire…

J’ai alors opté  d’y introduire

Un vidéo, qui va au moins produire

Quelques minutes de sourire.

À toutes et à tous

Bon dimanche et bon sourire!

La valise de calibre

 

P.S. : Au créateur de ce vidéo, GRAND MERCI de ce sourire!

 

C’est la guerre!

guerre

C’est la guerre!

Un matin, lorsqu’il  arrive à sa boutique, Samuel constate que les magasins situés de part et d’autre ont engagé les hostilités.Sur la vitrine de l’un s’étale, placardé  » Soldes monstres – 30% sur tout le magasin », tandis que l’autre affiche sur 10 mètres de long et 3 de large : « Prix massacrés, jusqu’à – 50% ».

Sans se démonter, Samuel va trouver son enseigniste et le lendemain, au-dessus de l’entrée de sa boutique, on peut lire en lettres fluo de deux mètres de haut: « Entrée principale »., Michael Aguilar

 

Expérience

2016-18-9-16-44-43

Dans un laboratoire de physique expérimentale, un physicien procède à une expérience. Il arrache une patte à une puce qui lui sert de cobaye et lui demande de sauter.

Celle-ci s’exécute sans problème, une patte en moins ne l’empêchant pas d’effectuer un saut convenable.

Le physicien lui arrache alors une deuxième patte et lui ordonne de sauter à nouveau. La puce y parvient, mais sa prestation est moins spectaculaire.

Après lui avoir arraché une troisième patte, la puce saute nettement moins haut, mais elle y arrive quand même.

Enfin, le physicien lui arrache la dernière patte et lui ordonne de sauter, mais la puce reste immobile. Il insiste. Rien n’y fait! Le physicien conclut alors dans son rapport : « lorsqu’on arrache toutes las pattes d’une puce, elle devient sourde »

Michaël AGUILAR

Kifékoi?

ID-100185093

Ils étaient quatre à travailler dans ce service. Ils se nommaient « Chacun », « Quelqu’un », « N’importe qui » et « Personne ».

Il y avait une masse de travail importante à traiter et « Chacun » était persuadé que « Quelqu’un » s’en chargerait. « N’importe qui » aurait très bien pu le faire, mais « Personne » ne fit rien.

« Quelqu’un » s’énerva car au fond, c’était le boulot de « Chacun ». « Chacun » pensait que « N’importe qui » pouvait le faire, mais « Personne » ne prit conscience que nul ne le ferait., Michaël AGUILAR

P.S. Merci à winnond de FreeDigitalPhotos.net pour son illustration

Rires en entreprise

Bonheur

ID-100244546

« Un jeune demande à son grand-père de lui révéler les secrets du bonheur.

 

–          Pour être heureux mon petit, il te faut deux choses : une bonne santé et un bon travail.

 

–          Et tu as eu les deux, toi Papi ?

 

–          Moi ? J’ai toujours eu une bonne santé parce que Mamie a toujours eu un bon travail ! », Michael AGUILAR

 

GRAND MERCI à rakratchada torsap de FreeDigitalPhotos.net pour cette excellente illustration ! Vous mettez beaucoup de passion dans votre travail et ça se voit dans vos résultats !