Exercice : apprendre à créer des pitchs irrésistibles – Le pitch Pixar suite

2017-16-3--03-41-31

Chers lecteurs,

Je suis ravie de vous présenter aujourd’hui un chef d’entreprise que je ne connais guère, mais qui :

  • a lu mon article intitulé « Exercice : apprendre à créer des pitchs irrésistibles »
  • qui a rempli le cadre présenté dans cet article, c’est –à –dire, le cadre :

    „Il était une fois……….. Chaque jour……………..Puis un jour……………À cause de cela…………C’est pourquoi………..Jusqu’à ce qu’enfin…………….. „

  • et qui a eu le courage de présenter le résultat de son exercice sur le blog de l’entreprise qu’il dirige depuis plus de 8 ans.

Qui est ce Monsieur ?

Son nom est Andrew Betts, il est ingénieur-consultant-coach et son entreprise „ICONDA Solutions », est spécialisée dans la communication « Business-to-Business ».

Initialement Monsieur Betts, m’a contactée par mail la semaine dernière pour me dire qu’il a beaucoup aimé l’exercice « il était une fois … » et qu’il a rempli le cadre.

Curieuse comme je suis, je me suis rendue sur son site pour voir le résultat. C’est alors, que j’ai réalisé que mes lecteurs pourraient être intéressés par la lecture d’un autre exemple de « pitch irrésistible ».

2017-16-3--04-06-23

Vous me connaissez déjà assez bien pour dire que je partage sur ce blog tout ce que je trouve d’intéressant sur la toile. Un seul problème se posait à moi dans le « processus reblog  publication ». L’article de Monsieur Betts, était rédigé en anglais. Clic sur le lien suivant pour lire l’exercice en anglais réalisé par Monsieur Betts  : Blog ICONDA Solutions

Je tiens donc à remercier Monsieur Betts, pour deux choses :

  • La première, d’avoir transformé cet exercice en réalité.
  • La deuxième, d’avoir effectué la traduction de son texte en français pour pouvoir la partager sur mon blog.

Curieux de connaître le résultat de son exercice ?

Le voici !

ICONDA Solutions - IMAGE

Source : ICONDA Solutions

SAGEst-ce?

Il était une fois un gourou de la vente qui s’adressait à ses confrères en attirant leur attention sur les effets d’internet sur leur profession. « Vos clients », prévenait-il, « connaissent tout de vos produits avant même de vous rencontrer »…

Et chaque jour, il voyageait aux quatre coins du monde, transmettant cette sagesse (SAGest-ce?) à de nouveaux auditoires.

Et chaque jour, pour ne pas paraître ignorants ou stupides, les gens applaudissaient à l’écoute de ses sages mots.

Puis, un jour, un jeune ingénieur – ne connaissant rien à la vente et inconscient de la réputation du gourou – dit à voix haute : « Oui, c’est vrai, j’ai lu ça sur l’internet! »

Des murmures embarrassés remplirent la salle. L’entourage du gourou commença à grimacer bizarrement, émettant des phrases incohérentes.

Mais la foule avait bien entendu l’ingénieur. « Vous avez entendu? La voix de l’innocence dit vrai! Ce gourou oublie que nous, ses clients, regardons internet aussi! »

À cause de cela, et depuis ce fameux jour, le gourou fit très attention à s’appliquer à lui-même les leçons qu’il prodiguait aux autres.

Jusqu’à ce qu’enfin il se rende compte que, même si ses connaissances n’étaient pas toujours originales, il avait un réel talent pour capter la sagesse existante et la transmettre, de telle sorte que de très nombreuses personnes arrivent à l’appliquer (même sous pression ou fort occupées) et ainsi à atteindre les objectifs qu’elles visaient depuis bien longtemps…

 

En remerciant Mari de Valise de Calibre pour son blog recent et aussi Hans Christian Andersen pour un bon vieux conte: The Emperor’s New Clothes. Voir aussi la page blog d’ICONDA., Andrew Betts, ICONDA Solutions

Clic sur les liens suivants pour lire également cette publication sur LinkedIn  «SAGEst-ce ?» (version française) et «WISdumb » ( version en anglais).

Je conclue cet article avec une citation, qui à mon sens, correspond parfaitement au sujet traité dans ce billet.

«  Ce que l’on sait, ne suffit pas à produire le succès, il faut aussi l’appliquer ! », d’un ami.

Et vous, les amis, qu’en pensez-vous de tout ce qui a été dit dans cet article ?

14 commentaires sur “Exercice : apprendre à créer des pitchs irrésistibles – Le pitch Pixar suite

  1. Pat dit :

    Je pense que grâce à ses rencontres le sage est devenu plus sage encore et que le pitch dit comme ça est plus facile à comprendre pour chacun. Mais pourquoi s’appelle t-il Pixar?

    Aimé par 1 personne

    • Bonsoir Pat,

      Grand merci de ta contribution à cet article! Je suis entièrement d’accord avec toi. Une présentation exposé ainsi me semble plus intéressante et plus facile à comprendre.

      En ce qui concerne ta question, les experts l’ont nommé ainsi parce qu’ils se sont inspirés du pitch utilisé par la société américaine Pixar.
      Pixar est une entreprise très connue dans l’industrie du film; elle est une référence dans son domaine.

      Agréable soirée à toi Pat!

      Aimé par 1 personne

  2. Trigwen dit :

    Grâce à certaines rencontres, les non initiés s’enrichissent et deviennent plus sage tandis que ceux qui pensent être des gourous sont ramenés à leur juste valeur. Ce texte est en effet très inspiré du roi nu de Andersen.
    Ce pitch synthétise tout l’apprentissage d’une vie en quelques paragraphes.

    Aimé par 1 personne

  3. Christel dit :

    Merci à vous tous et surtout Mari de m’avoir fait découvrir le blog et de mettre des mots simples sur certains complètements inconnus pour moi (pour le moment)!!
    Je me suis donnée le défi de réaliser ce pitch (je ne sais pas si un jour je le publierais retranchée derrière ma timidité ;-)) mais c’est un exercice de style et de développement personnel très intéressant et ludique à réaliser…
    Merci à vous pour cet article… A bientôt,
    Christel.

    Aimé par 1 personne

    • Bonsoir Christel,

      Grand merci à vous de m’avoir lue! Merci également de votre visite et de votre agréable retour!

      Dans la communication, la timidité, ne nous aide pas du tout, bien au contraire. Elle laisse la place aux doutes dans l’esprit de nos interlocuteurs. Et « grâce » à cela nos messages ne sont pas entendus. Nos bonnes intentions ne sont pas comprises, ni perçues. Très souvent cela se traduit par de l’arrogance et nos interlocuteurs se sentent profondément blessés.
      Cela n’est qu’un avis tiré de mon expérience personnelle. Euuhhh, oui, il y a eu une époque où j’étais, moi aussi timide. Mais je sais quelle était la raison de ma timidité : j’avais peur de mon accent, et je n’avais pas assez de confiance en mes compétences linguistiques; j’avais peur de ne pas pouvoir laisser une bonne impression.
      Et vous? Connaissez-vous les raisons de votre timidité? Qu’est-ce qui vous bloque ainsi?

      Voici le défi que je vous lance pour vous encourager à franchir cette « barrière invisible tant redoutée» :
      Si vous faites l’exercice, je m’engage à le partager sur ce blog!

      Courage à vous Christel!
      Et à très vite!

      J'aime

  4. Totalement d’accord et c’est totalement en accord avec mes valeurs et mes principes : La cohérence entre ce qu’on et ce qu’on fait. Et je serai encore plus vigilant à l’arrivée de ma petite fille. 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s