L’histoire de deux loups

2017-03-3-14-01-23

Un soir d’hiver, un vieil homme de la nation Cherokee se réchauffe doucement au coin du feu alors qu’entre brusquement Tempête-de-vent, son petit-fils. Il est de nouveau très en colère. Son jeune frère s’est montré encore injuste envers lui.

« Il m’arrive aussi, parfois, dit le vieillard, de ressentir de la haine contre ceux qui se conduisent mal et surtout qui n’expriment aucun regret. Mais la haine m’épuise, et à bien y penser ne blesse pas celui qui s’est mal conduit envers moi. C’est comme avaler du poison et désirer que ton ennemi en meure. J’ai souvent combattu ce sentiment, car j’ai appris que la bataille entre deux frères, comme à l’intérieur d’une même nation, est toujours une bataille entre deux loups à l’intérieur de soi. »

« Le premier est bon et ne fait aucun tort. Il vit en harmonie avec tout ce qui l’entoure et ne s’offense pas lorsqu’il n’y a pas lieu de s’offenser. Il combat uniquement lorsque c’est juste de le faire, et il le fait de manière juste. »

« Mais l’autre loup, hum…. Celui-là est plein de colère. La plus petite chose le précipite dans des accès de rage. Il se bat contre n’importe qui, tout le temps et sans raison. Il est incapable de penser parce que sa colère et sa haine prennent toute la place. Il est désespérément en colère, et pourtant sa colère ne change rien. »

« Et je peux t’avouer, Tempête-de-vent, qu’il m’est encore parfois difficile de vivre avec ces deux loups à l’intérieur de moi, parce que tous deux veulent avoir le dessus. »

Le petit-fils regarde attentivement et longuement son grand-père dans les yeux et demande : « Mais lequel des deux loups va gagner, grand-père ? »

Le grand-père cherokee sourit et répond simplement : « Celui que je nourris. »

 Histoire tiré d’un conte traditionnel Cherokee

Histoire lue sur « VOTRE VIE VOTRE CHOIX« , un blog riche d’enseignements sur les choix de la vie et un blog que j’apprécie beaucoup.

Mari

18 commentaires sur “L’histoire de deux loups

  1. voulaah dit :

    Oui, très bonne réponse à la question donnée par le grand-père, car c’est vrai que si on nourrit la bonté, on ne tire que de bons résultats et contraire à la haine, la rage on ne vit pas en paix
    Merci Marie du partage, ca fait toujours de lire tes petites histoires qui donennt des lecons de vie
    Passe une bonne fin de semaine
    Bisous

    Aimé par 2 people

  2. WOW !!!
    Merci Mari pour ton super coup de pouce pour mon blog. Je suis justement en formation pour en faire quelque chose de vraiment sérieux, donc, de beaux changements à venir !
    Ton aide est extrêmement appréciée et je te revaudrai ça.

    Aimé par 1 personne

  3. marie dit :

    Bonsoir, j’ai apprécié cette jolie histoire, la haine que nous portons nous fait certainement plus de mal qu’à celui à laquelle on la voue. Bonne soirée MTH

    Aimé par 1 personne

  4. marieliane dit :

    Toute histoire que l’on écrie a toujours sa raison et cele ci bien évidemment e à la sienne. Ici le veille homme dit:
     » J’ai souvent combattu ce sentiment, car j’ai appris que la bataille entre deux frères, comme à l’intérieur d’une même nation, est toujours une bataille entre deux loups à l’intérieur de soi. »
    « Et je peux t’avouer, Tempête-de-vent, qu’il m’est encore parfois difficile de vivre avec ces deux loups à l’intérieur de moi, parce que tous deux veulent avoir le dessus. » Il en va de la vie et du tout pour soi.
    Ou de la politique nous le constatons en France en ce momentque le bateau tangue les loup aboient et quittant le bateau.
    Bonne journée Mari.

    Aimé par 1 personne

    • Bonsoir Roberte,

      Grand merci pour votre contribution à cet article!
      Personnellement, je trouve cette histoire très utile pour notre développement personnel. Et j’espère que « mon mauvais loup » ne prendra pas le dessus que très très rarement, voire jamais.
      Douce nuit à vous Roberte!

      Aimé par 2 people

  5. Trigwen dit :

    Très belle histoire sous forme de parabole. On ne peut pas rester insensible aux conseils du grand-père, un sage qui sait que la tempérance et la retenue sont moins dévastatrice que la colère et la haine.
    La conclusion es superbe avec ce conseil de nourrir la bonté et la retenue pour se senti bien et en accord avec soi.
    Un texte que devraient lire bien des dirigeants de notre pays et d’autres ainsi que bon nombre de personnes pour que le moteur est uniquement la haine. Une belle leçon de vie donnée par un sage philosophe.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s