Quels stéréotypes aviez-vous sur les individus ?

2016-26-9-04-53-35

Beaucoup de conflits  au sein d’une société proviennent principalement d’une catégorisation injuste des personnes.

Souvent on s’adresse à nous selon l’origine, la nationalité, selon la place que l’on occupe au sein de la société, selon le revenu…

On nous colle des étiquettes fondées sur des généralisations simplificatrices. On nous classe dans une certaine catégorie. Une catégorie qui ne tient pas compte des compétences,  des caractéristiques ou de la personnalité des personnes. On nous juge avant même de nous connaître. Il y a même une distance qui s’installe. On se trouve ainsi évalué, voire sous-évalué…

Ces croyances, ces postulats, ces attitudes qui blessent profondément, sont- elles vraiment nécessaires?

Selon les experts, ce type d’évaluation n’est qu’une catégorisation culturelle injuste. Une simplification de la réalité au travers des stéréotypes, des préjuges, ou des jugements de valeur.

2016-26-9-05-51-12

Quelques stéréotypes courants

Les Français sont arrogants, les Allemands sont rigoureux, les Roumains des voleurs…

Éprouver un rejet envers les Polonais parce qu’ils sont Polonais c’est un préjugé.

Classer quelqu’un dans une catégorie inferieure avant de le connaître c’est un jugement de valeur.

Les différences, au sein de la société, je l’avoue, ne sont pas simples à gérer.

Malheureusement, très souvent on classe quelqu’un comme étant « inferieur » pour le simple fait qu’il est né dans une famille qui dispose de moyens financiers limités. Souvent, on inflige le même traitement aux personnes qui viennent d’un pays dans lequel la situation économique est jugée difficile.

Mais, dans la vie, il y a des choses sur lesquelles on n’a aucun contrôle. On ne peut pas choisir ses parents. On ne peut pas choisir ses origines. Certains ont eu simplement la chance d’être nés dans un pays riche. D’autres n’ont pas eu cette chance…

2016-26-9-05-24-14

Des options pour avancer

  • Une première option consiste à ignorer les différences sociales et culturelles, refuser les interactions ou imposer son cadre de référence.

Mais selon les experts, un bon manager, ne peut s’arrêter à une vision aussi grossière des choses.

  • D’où ma deuxième option : donnez-vous les moyens de comprendre les hommes! C’est-à-dire concevoir des pratiques alternatives en favorisant l’apprentissage de la diversité.

Selon les experts, un bon manager, dépasse la connaissance d’une seule culture. Un bon manager est capable de comprendre les contraintes et les différences de chacun des acteurs. De plus, il y porte une attention particulière.

S’intéresser aux hommes, s’intéresser aux pratiques et attitudes des différents individus avec lesquels on travaille signifie qu’on sait faire preuve d’ouverture et d’empathie. Une ouverture, une empathie dans laquelle tous les intervenants doivent se sentir acceptés pour ce qu’ils sont.

Quels stéréotypes aviez-vous sur les individus ?

12 commentaires sur “Quels stéréotypes aviez-vous sur les individus ?

  1. Pat dit :

    J’ai eu la chance grâce au sport de rencontrer des gens de nombreux pays et je n’ai pas noté personnellement de différences notoires mais je connais ces stéréotypes qui existent même au niveau régional (les auvergnats sont radins, les corses fainéants, les bretons têtus…) . Un Français entend rom dans roumain, donc pauvre, romanichel, voleur…ce qui est faux bien sur…Mais l’amalgame existe sans compter le fait que tous les pays de l’Est anciennement sous influence communiste de l’URSS (donc dits hostiles) sont méprisés dans leur ensemble aussi pour leur sous développement économique. Moi-même je ne connais guère de l’histoire de ces pays de l’est qu’au travers des légendes comme celles de Vlad 3 ou Dracula, Elizabeth Bathory… De plus ce sont des pays contre lesquels la France par le passé a souvent guerroyé…Le souvenirs sont vivaces…

    Aimé par 1 personne

  2. Nautilus dit :

    Cehii -neserioși, ungurii -ipocriți, sârbii -căpoși, polonezii -distanți, bulgarii -bădărani. 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. […] commence avec l’homme dans le miroir Je lui demande de changer ses habitudes Et aucun message n’aurait pu être plus clair : Si tu veux faire du monde un endroit […]

    J'aime

  4. […] de l’erreur et de l’illusion. L’éducation du futur doit affronter le problème à deux visages de l’erreur et de l’illusion. La plus grande erreur serait de sous-estimer le problème de […]

    J'aime

  5. […] est donc la culture de votre entreprise ? Est-ce que les jeux politiques y sont exacerbés ? Est-ce qu’il y est […]

    J'aime

  6. […] qu’on est transparent, comme si on n’existait pas, comme si votre interlocuteur espérait de trouver ailleurs une personne plus importante à qui parler […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s