Ne pas admettre ses erreurs, c’est refuser d’évoluer, êtes-vous d’accord?

ID-10094997

« Toute connaissance comporte en elle le risque de l’erreur et de l’illusion. L’éducation du futur doit affronter le problème à deux visages de l’erreur et de l’illusion. La plus grande erreur serait de sous-estimer le problème de l’erreur, la plus grande illusion serait de sous-estimer le problème de l’illusion. La reconnaissance de l’erreur et de l’illusion est d’autant plus difficile que l’erreur et l’illusion ne se reconnaissent nullement comme telles. »

Wikipedia, Edgar Morin, « Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur« 

Merci à Marguerite d’avoir porté tout cela à mon attention! L’erreur est le sujet qu’on va aborder dans cet article, l’illusion sera la tragédienne de mon prochain article.

Puisque le Manager se doit de contribuer de manière positive à l’état du monde, il n’est pas indu d’exiger de lui les meilleures prestations.

Des erreurs nous en faisons tous et il est ni honnête de les bannir au plus profond de nous, ni raisonnable de transférer sur les autres la responsabilité de nos propres dérapages.

Cela en vaut la peine que l’on fasse quelque chose de nos erreurs. On se doit de reconsidérer nos erreurs sous un tout autre jour. Celui qui refuse d’admettre ses erreurs, refuse aussi de voir la réalité telle qu’elle est, et il refuse finalement d’avancer, d’évoluer.

ID-100230423

Quel professionnel sinon le manager est capable d’aborder le problème sous tous ses aspects, d’analyser ce qui s’est mal passé, de discuter avec ses interlocuteurs les raisons pour lesquelles les choses se sont mal passées, pour ensuite planifier la modernisation, pour ensuite programmer la réparation ?

« Une fois l’erreur faite, ce qui compte c’est de trouver la bonne manière de faire la prochaine fois », Richard TEMPLAR, manager, auteur et chef d’entreprise.

Pourtant, beaucoup de managers, pour la plus part d’entre eux très compétents et dévoues à leur tâche, au lieu de dynamiser leur efforts, au lieu de dépasser ce problème, ils préfèrent ne rien faire, ne rien dire…

« Certains managers passent sur toutes les erreurs qu’ils commentent. Ils les dissimulent, les enterrent et les oublient », Richard TEMPLAR, manager, auteur et chef d’entreprise.

Quelles erreurs dans le management ?

« Nos erreurs peuvent aller d’une évaluation mal tenue à une vente perdue, en passant par un rapport bâclé, une mauvaise utilisation du temps ou des ressources, un délais non respecté etc », Richard TEMPLAR, manager, auteur et chef d’entreprise.

Sans entrer dans les détails de ces erreurs, je me limiterai à formuler ici seulement quelques recommandations.

ID-100261059Vous connaissez peut-être la chanson, « si nous ne faisions pas d’erreurs, nous ne grandissons pas ! »,expression populaire dans le monde professionnel.

Si je prends en compte cette idée j’en déduis que pour réussir l’erreur est nécessaire. Elle nous apprend, et cette notion n’est pas récente !

S’il y a eu l’erreur :

  1. On a eu l’échec, mais appris ce qui ne fonctionne pas, donc l’erreur nous donne la possibilité de réparer nos bêtises (pourvu que l’on désire encore…)
  2. Les choses qui ne marchent pas, d’habitude nous poussent vers la modernisation. Elles nous donnent la liberté d’envisager, de réserver, et d’essayer une approche nouvelle.

Il s’agit en quelques mots d’une révolution avec soi-même, une révolution qui nous apprend à vivre les échecs et les épreuves plus intelligemment.

Chacun d’entre nous a une mauvaise histoire à raconter, un dysfonctionnement vécu, une situation désagréable et caricaturale qu’il a expérimentée. L’erreur est souvent partout, et nous sommes, en tant que managers, censés à l’approcher d’une manière ouverte avec pour seule ambition de nous aider nous –mêmes et d’aider les autres. Nous avons ce choix, le choix de développer un management solide.

C’est donc toujours mieux d’échouer en faisant quelque chose que d’exceller à rien faire ou dire.

« Peu importe les erreurs que tu as faites, peu importe comment et quand, car c’est toujours dans ton pouvoir de te fabriquer un nouveau départ. » lu quelque part, il y a très longtemps

Le manager qui prend conscience de tout cela en souffre moins le choc de l’obscurité de ses pensées. Même si souvent l’erreur est régulièrement contesté, pas admise ou souvent incomprise, elle n’est pas réservée aux débutants seulement.

Aucun manager n’est de naissance brillant et voué au succès. On est tous quelconques à nos débuts. Mais le manager solide, il n’a pas peur de l’échec. Le manager solide, il avance vers le succès d’échec en échec jusqu’au beau jour où il l’atteint.

Petit exercice quotidien

Reconnaissez vos erreurs, ne les dissimulez plus, ne les enterez plus, ne les oubliez plus ! Analysez –les, reconsidérez –les, questionnez-vous et questionnez les autres, réfléchissez et retournez les problèmes jusqu’à ce qu’on leur trouve une solution. Demandez –vous le pourquoi de la chose, une fois, deux fois, trois fois. Puis demandez-vous à nouveau « mais pourquoi ? ». En recherchant la réponse à ces questions, nous découvririons peut-être des merveilles. Tirez les enseignements de vos erreurs et avancez, évoluez !

Celui qui refuse d’admettre ses erreurs, il refuse finalement d’avancer, d’évoluer, êtes-vous d’accord?

P.S. UN ENORME MERCI à suphakit73, Stuart Miles, et Danilo Rizzuti,! En offrant gratuitement les photos du site FreeDigitalPhotos.net à mon blog vous l’avez rendu plus agréable. Merci pour votre générosité et votre aide.

Article inspiré de Richard TEMPLAR.

9 commentaires sur “Ne pas admettre ses erreurs, c’est refuser d’évoluer, êtes-vous d’accord?

  1. Gérard dit :

    Je vous rejoins totalement Mari ! Il y a quelques temps j’ai d’ailleurs déposé cette citation…

    https://entre-soi.fr/2016/03/19/citation/

    Aimé par 2 people

  2. Bonsoir Mari tu dis:Celui qui refuse d’admettre ses erreurs, il refuse finalement d’avancer, d’évoluer, êtes-vous d’accord? Absolument et il y a un proverbe qui dit: Il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent jamais et Dorat te dirait c’est l’erreur qui amène à la sagesse..merci pour ton excellent développement sur ce sujet évoqué sur mon blog:)

    Aimé par 1 personne

  3. […] qui n’ont pas assez à manger Qui suis-je pour être aveugle Et prétendre ne pas voir leurs besoins […]

    J'aime

  4. Less is More dit :

    Tellement vrai ! J’irai même plus loin : pour moi quelqu’un qui admet ses erreurs et tente de s’améliorer présente une forme d’intelligence très élevée (ou en tout cas une forme d’intelligence qui me parle, bien plus importante qu’un test de QI ou un niveau d’étude). Voyez nos hommes politiques…rire. Et sinon, il y a quelque chose de vraiment dommage dès l’école : je considère qu’on ne reste pas assez longtemps sur les correction des devoirs ! L’intérêt n’est pas le nombre de point sur 20 mais bien la compréhension de ses erreurs…

    Aimé par 1 personne

    • Mari dit :

      Tout à fait! Il n’y a pas d’homme parfait sur terre! Je dis souvent à mes proches « admettez vos erreurs et je suis votre admiratrice! Si en plus on cherche à s’améliorer, là vous m’avez complétement séduite ! »

      Excellente remarque sur l’éducation dans les écoles! J’ai vu récemment une vidéo qui traite le sujet ! Il y a encore beaucoup de choses à faire, chez nous comme chez vous !

      C’est toujours un plaisir d’échanger avec vous ! Vous êtes une belle personne!
      Merci pour cette excellente contribution !
      Agréable soirée à vous !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s