Identification des blocages

ID-100231476 - suphakit73

Blocage de premier degré: négativité, positivité?

Une tirade qu’on ne veut pas en entendre parler…

Il y a de cela trois semaines environ, j’ai publié un premier article sur ce blog. Je l’ai nommé « les émotions positives versus les émotions négatives ». Au cours de cette vingtaine de jours, j’ai tenté de vous présenter ces sujets mais en vain…

J’ai disséqué mes trois dernières semaines d’efforts numériques : 40 emails envoyés environ, 3 articles sur le blog roumain, 1 article qui traite le sujet sur le blog français. Et voilà les résultats : 140 visites totales environ. De mes 60 visiteurs environ, seulement 5 se sont intéressés « à la positivité » ! (sur le blog français), et seulement 13  se sont intéressés  « à la positivité » (sur le blog roumain). Résultat final –  18 visites absolues ( sur la positivité), sur les deux sites.

Je me suis donc rendue compte que j’étais face à un petit problème technique : la valise attire du monde mais, mes titres lui nuise …

Pas mal de gens roulent des yeux, ramassent leurs affaires, cherchent vite la sortie et ferment la « valise  » dès qu’on leur parle de positivité ou de négativité.

Pourtant, bon nombre de chercheurs assez connus du monde des affaires, ont confirmé dans leurs études, l’importance de l’attitude positive, et cela dans la plupart de ces mondes, y compris la vente, le management, la négociation, la communication, la stratégie….

ID-100230440

Source photo : suphakit73 – FreeDigitalPhotos.net

C’est ce genre des sujets qu’on va aborder sur ce site.

Je reprends donc mon sujet : négativité, positivité? Détrompez –vous ! On n’est pas là pour philosopher !

Dans les pages qui suivent nous allons voir ensemble (à l’aides des exercices, des jeux…) que les émotions positives peuvent élargir des horizons, peuvent renforcer l’intuition, et peuvent nous aider à développer la créativité. Par conséquent, nos émotions influence notre performance et notre efficacité.

Et si vous ne me croyez pas, lisez ce qui suit …

 ID-100339964

Source photo : franky242FreeDigitalPhotos.net

–         Question de négociation : qui, (soit dit entre nous), souhaite ou reste encore ouvert aux négociations alors qu’on doit traiter avec un négociateur brutal, rude, ou cruel ? Qui va poursuivre encore les négociations avec quelqu’un qui force la main de son interlocuteur, ou qui applique la stratégie de communication et de négociation (des ancêtres !), l’intimidation, le mépris, l’irritation… ???

 ID-10076003

 Source photo : David Castillo DominiciFreeDigitalPhotos.net

–         Question de vente : qui placera encore son argent entre les mains d’un vendeur qui tente de passer en force, qui vous poursuit sans relâche, qui vous harcèle, qui se montre arrogant, sarcastique, ou agressif ?

–          Question de management : et puis si vous n’êtes pas convaincu, considérez alors le cas d’un chef, d’un responsable ou d’un collègue qui se montre toujours désagréable ?

–          Question de communication : allez –vous encore poursuivre la conversation avec une personne de « l’espèce » du mépris, du sarcasme, de l’arrogance, de la suffisance… ?

Malgré le fait que j’ai un profil plutôt commercial, je n’apprécie guère les commerciaux qui tentent de passer en force. Je ne comprends pas ces managers qui aiment s’entendenre dire, « Il n’y a qu’une manière. La mienne ! » Je déteste tous ces collaborateurs qui tentent de nous influencer par des tactiques honteuses. Pas vous ?

  • On ne peut pas forcer quelqu’un à devenir plus agréable ! Cependant, c’est le seul moyen de conclure des accords de collaboration plus profitables.
  • On ne peut pas obliger quelqu’un à revoir son langage ! Toutefois, c’est seulement à l’aide d’un langage mesuré qu’on développera des rapports de travail ou des traités de collaboration durables, utiles et agréables.
  • On ne peut pas persuader quelqu’un à remodeler son attitude ! Pourtant c’est la stratégie du progrès ! C’est grâce à ce « remodelage » conscient que des transactions ultérieures favorables et durables suivront.
  • On ne peut pas former quelqu’un à se soucier des autres ! Cependant, c’est la seule solution à mettre en œuvre lorsqu’on ne souhaite pas faire fuir les gens.

Je ne souhaite pas non plus forcer quelqu’un à suivre ce blog. Toutefois, ceux qui y jetteront un attentif regard, seront par la suite en mesure de constater jusqu’à quel point une attitude positive nous aide à toucher plus facilement et d’autant plus élégamment le succès. De plus ceux qui vérifieront et appliqueront ces instruments dans leur monde à eux, pourront constater qu’ainsi faisant nous devenons moins hostiles, ainsi faisant, nous deviendront plus ouverts et plus disposés à arriver à un accord profitable pour tous.

Cette page a beaucoup de chances de vous diriger vers le progrès ! Le choix vous appartient !

ID-100278162

 Source photo : Stuart MilesFreeDigitalPhotos.net

Blocage de second degré : la paralysie du progrès

Nous sommes tous négatifs de temps en temps. Dans les pages qui suivent nous verrons que jusqu’à un certain point, la négativité a, elle aussi, son rôle bénéfique. Les problèmes surgissent quand cette – dernière devient excessive et constante et par conséquent paralyse tout autour.

« La personne qui dans une situation voit uniquement le négatif, rarement verra autre chose. La personne qui trouve chez un individu seulement le négatif, rarement découvrira autre chose . « , d’un ami

Les problèmes nous rendent amers, aigres, les problèmes nous rendent orduriers, sales …

  • Trop nombreux sont ceux qui ne font autre chose que condamner, accuser, juger ou critiquer. Trop nombreux sont ceux qui « édifient » des guerres, qui multiplient des indispositions, qui forgent des plaies …
  • Trop nombreux sont ceux qui vivent dans les prisons qu’ils ont fabriquées eux-mêmes. Trop nombreux sont ceux qui se privent du monde car épuisés, dépourvus de force, désespérés …
  • Trop nombreux sont ceux qui respirent dans un environnement venimeux, toxique et trop nombreux sont ceux qui y demeurent car paralysés, infectés, aigris, macérés …

Déblocage : détoxification

Lorsque les affaires vont mal, lorsque « grâce » à votre chef vous vous sentez impuissant, lorsque le monde vous condamne et vous juge, lorsque vous ne voyez rien que le dénuement du monde, l’amertume, l’insécurité… les experts nous conseille de trouver une poignée des « contacts positifs » qui vont nous aider à faire face aux épreuves, qui vont nous soutenir dans nos activités avec les « grossiers » qui vont nous encourager à continuer le combat, à franchir les échecs, à devancer les attaques ou qui vont nous assister lorsqu’on souhaite enfin s’évader des prisons.

C’est impossible de devenir, du jour au lendemain, plus positif, plus gentil ou plus performant. C’est l’une des raisons d’être de ce blog. Vous retrouverez ici un appui de la part de quelques « négatifs en déviation », qui seront profondément heureux d’échanger avec vous, qui vous accompagneront dans la lutte de désamorçage des guerres et à côté desquels vous pourrez regarder l’avenir avec confiance.

 ID-100159746

Source photo : pakornFreeDigitalPhotos.net

Appliquée au management, à la vente, à la communication, …la négativité (vous verrez !) dépose des traces ineffaçables et néfastes sur notre réputation.

Arrêtons de jeter autour de nous avec de la boue. Si on poursuit de la sorte (dissent les experts) nous allons peut-être heurter la cible mais nos mains seront sales…

Vous voulez laisser derrière vous une influence positive ? Vous souhaitez progresser ? Vous aspirez à grandir? Créer ? Inventer ? Réinventer ? Lier des rapports plus durables ?…

Vérifiez « l’inévitable du succès », l’instrument des instruits : la positivité modérée. C’est le dispositif qui ouvre toutes les portes et la clé qui ouvre des opportunités.

Nous aussi, nous ouvrons « la valise de possibilités » avec celle-ci …

 ID-100107681

Source photo : Danilo Rizzuti– FreeDigitalPhotos.net

Petite introduction (rires compris !)

Il était une fois la négativité. Mais le jour où l’on ne pouvait plus l’ignorer l’était aussi une fois mais lui il y était pour toujours. Et puis la personne qui voulait vraiment faire quelque chose pour y remédier y était d’autant plus, mais elle y était une fois pour toutes.…

Comprendre le sujet

Si la colère, le dégoût, l’embarras, le mépris, la peur, la culpabilité, la tristesse ou la honte prennent trop souvent les commandes de notre présent, faisons opposition ! Nous avons ce choix. Nos « histoires » pourraient rebondir et nos mondes devenir infiniment prospères et gais…

–          Des objections ? aucune ? Alors attaquons !

–          Des objections ? Plein ? Alors feedback !

Michelle Larivey Psychologue chez Ressources en Développement, divise les émotions en :

  • « Simples Positives: elles indiquent que le besoin est comblé »
  • « Simples Négatives: elles signalent que le besoin n’est pas comblé »

De peur que ces quelques éclats ne changent en rien les choses, j’ajoute aussi une liste de contrôle des émotions négatives (liste inspirée des travaux d’un passionné du sujet : Marshall B. Rosenberg )

Négatif Positif

« Lorsque les besoins ne sont pas satisfaits, nous pouvons nous sentir …

« Lorsque les besoins sont satisfaits, nous pouvons nous sentir …

À bout, abattu, écœuré, débordé, affligé, accablé, amer, découragé, déçu, dégoûté,  effaré, embarrassé, en colère, gêné, sensible, honteux, vexé, vidé, impuissant, mal à l’aise, laissé, furieux, frustré, soupçonneux, sceptique, mécontent, méfiant… » (la liste est longue !)

 Amusé, détendu, apaisé, comblé, béat, émerveillé, en sécurité, éveillé, excité, fier, inspiré, libre, joyeux, heureux, optimiste, rassuré, ravi, régénéré, satisfait, soulagé, sûr de soi, touché, vivant, en extase, curieux, en harmonie avec… » (heureusement, la liste est longue également !)

ID-100173117

Source photo :  SOMMAIFreeDigitalPhotos.net

Nous méritons tous de l’amabilité et du respect. Soyez donc chaque jour un peu plus aimable, un peu plus gentil et un peu plus reconnaissant que hier. On ne regrettera jamais le fait d’avoir été plus positifs et plus gentils que d’habitude.

On gagne quoi si on est aigre ? On gagne quoi si on reste amer ? On gagne quoi si on érige une guerre civile ?

Les gens se souviennent de nous pour deux raisons :

  1. Les problèmes qu’on est capable de résoudre
  2. Les problèmes qu’on est capable de créer

C’est de là qu’une belle histoire peut commencer ou c’est là que tout s’arrête. Le choix nous appartient !

« Le chemin vers le succès est toujours en train de se construire. », d’un ami

ID-10039256 - digitalart

Source photo : digitalart –FreeDigitalPhotos.net

La valise aussi…

Suis là pour une raison ! Je convie le lecteur à une nouvelle expérience humaine positive…Rdv aux « commentaires »…

Merci pour votre temps et votre attention !

Source photo de début : suphakit73 – FreeDigitalPhotos.net

Remerciements

MERCI encore à suphakit73, franky242, David Castillo Dominici, Stuart Miles, pakorn, Danilo Rizzuti, SOMMAI, et digitalart ! En offrant gratuitement les photos du site FreeDigitalPhotos.net à mon blog vous l’avez rendu plus accueillant.  Merci pour votre talent et votre aide.

11 commentaires sur “Identification des blocages

  1. Beta dit :

    Bonjour ❗ Chez nous c’est la chaleur et je pensais à vous offrir une glace à la cerise.

    Aimé par 1 personne

  2. Mari dit :

    Bonjour Beta,
    J’adore les glaces à la cerise.
    Votre glace est magnifique ! J’en avais besoin.

    Grand merci à vous!
    Affectueusement,
    Mari

    J'aime

  3. Un sujet qui me passionne au plus haut point
    Bien à vous
    Didier Celiset

    Aimé par 1 personne

    • Mari dit :

      Je ne prendrai jamais ce travail à la légère maintenant que plusieurs personnes comptent sur moi. Je suis honorée de la confiance que vous me faites. Merci !
      Bien à vous également,
      Mari

      J'aime

  4. ideelle dit :

    Un travail remarquable que celui que tu fais ! Bravo … Un article des plus intéressants qui sera, j’en suis certaine d’une grande aide, un regard dans la bonne direction … Et qui me fait sourire, en pensant au fonctionnement étrange de ma « petite » personne » qui, bien que voyant la lumière va, c’est plus fort qu’elle, slalomer … Merci Mari 😊

    Aimé par 1 personne

  5. Pat dit :

    suis d’accord mais imparfait aussi! merci de ta bonne tournure d’esprit qui rend la vie plus agréable. Bisou et bon WE

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s